bni-16Arnaud Gaillochet préside pour six mois BNI Convergence des sources (Chaumont-Langres). Le groupe sud haut-marnais invitait mardi dernier au bowling de nombreux hôtes afin de séduire le monde de l’entreprise et peaufiner son recrutement. (JHM du 14 juin 2016)

BNI est une affaire qui tourne : deux antennes se sont implantées en Haute-Marne. Il s’agit d’un pur réseau d’affaires. Son moteur est la recommandation. La règle du “qui donne reçoit” revêt l’aspect de la carte de visite. Chaque semaine chaque membre du groupe fait la promo des autres, les recommande. Cela apporte des opportunités d’affaires.

bni-8

Ainsi, chacun des membres d’un groupe BNI dispose ainsi d’une équipe de commerciaux équivalente en nombre aux membres des autres adhérents du même groupe. Pour qu’ils soient efficaces, il faut les former et les informer. C’est l’activité principale de chaque séquence de travail. Chacun, à tour de rôle, se lève et dispose d’une minute pour résumer qui il est, ce qu’il fait. Durant les échanges, la boîte à cartes (de visite) tourne, passe de l’un(e) à l’autre comme support concret à tout le reste.

La porte de BNI n’est pas ouverte à tout le monde… Il faut faire acte de candidature ; et surtout, il revient au comité des membres d’examiner votre demande. Un métier ne peut être représenté que par une seule personne au sein du groupe.

La semaine dernière, les adhérents et les invités ont fait chauffer les cartes ; ils ont surtout présenté leur activité et échangé au sein de groupes informels en faisant semblant d’ignorer l’impitoyable chronomètre.