reacteur-utt-pole-techno-nogent-9Les expérimentations ont commencé la semaine dernière pour le tout nouveau réacteur de l’UTT. Cet équipement ultramoderne, à la pointe dans son secteur, est enfin opérationnel. (JHM du 20 septembre 2016).Cela tombe plutôt bien : un doctorant de l’UTT, Florent Liny, rédige sa thèse sur cet objet même : l’élaboration et la caractérisation des revêtements à base de nitrure mixte pour la protection d’alliages en conditions extrêmes. Dit autrement : du traitement de surface impossible autrement et ailleurs !

Cet équipement, et désormais sa maîtrise permettent à l’UTT de se positionner par rapport aux géants de l’industrie (par exemple le CEA). Le but est aussi de développer des collaborations bilatérales avec des entreprises plus proches, telles les Forges de Courcelles.

Concrètement, ce réacteur permet de déposer une couche de quelques microns d’alliages très pointus sur des outils. Ce qui typiquement intéresse l’aéronautique.