ace_btp_thierry_bachalard-pL’entreprise nogentaise ACE BTP vend de l’assistance, du conseil, de l’expertise à des partenaires engagés dans l’acte de construire et d’aménager. (JHM du 20 septembre 2016).

Thierry Bachalard, son patron, se plaint de travailler infiniment plus à l’extérieur du département que localement ; il stigmatise surtout les Haut-Marnais qui reprochent encore aujourd’hui à ses réponses d’appels d’offre de manquer de références. Cela dit, il commence à convaincre en Haute-Marne puisqu’il a décroché une mission d’assistance technique à maîtrise d’ouvrage pour la construction de la future base de maintenance d’EDF à Saint-Dizier. Socodei (une filiale d’EDF) sera l’exploitant. ACE BTP sera, au quotidien, sur place, son bras droit. Léon Grosse construira le bâtiment. Les travaux devraient débuter en janvier. L’opération a été rendue possible grâce à un regroupement entre l’entreprise nogentaise et Artelia, un leader national de l’ingénierie indépendante.

ace_btp_thierry_bachalard-3

Thierry Bachalard a obtenu un accord cadre en prestations diverses avec le Conseil de l’Europe, à Strasbourg. Il s’agira d’une mission d’assistance en maîtrise d’ouvrage pour la rénovation ou l’entretien des bâtiments alsaciens du donneur d’ordres.

A Lyon, ACE BTP obtient une mision de maîtrise d’œuvre pour le bâtiment de la redevance de France Télévision.

Plus près de nous, l’entreprise haut-marnaise a obtenu une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’entretien et la mise en conformité des bâtiments du domaine skiable pour le compte du syndicat mixte des Monts du Jura.

Encore plus près : ACE BTP a signé pour deux missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage sur le site du CEA de Valduc.

Dans le secteur de la logistique, dans le nord de la France, Thierry Bachalard a décroché une mission de pilotage de travaux pour le compte d’Intermarché ; il s’agit d’un bâtiment de 66 000 m² pour un total de 47 millions d’euros de travaux. Toujours dans cette région, Carrefour, sans doute satisfait du déroulement d’un premier chantier il y a quelques années, resigne avec ACE BTP pour une deuxième tranche. 22 000 m² de logistique sont concernés pour 15 millions d’euros de travaux.

L’entreprise actualise ses outils et compétences : un de ses salariés a obtenu ses certifications pour piloter un drone professionnel. L’appareil permet de contrôler à moindre coût et précisément l’état de bâtiment (toitures) ou le suivi de tavaux sans louer de nacelle.

Connait-on beaucoup d’entreprises haut-marnaises qui ont multiplié par 40 leur effectif et leur chiffre d’affaires en 14 ans ? Et encore en serait-il, combien d’entre celles-ci auraient conservé leur centre de décision et leur centre de développement en Haute-Marne ?

Encadré

ACE BTP développe désormais une offre clés en main pour les projets industriels. Ell comprend l’étude du projet, le coût et les assurances. Ell décrit tout le processus, les prestations, et l’engage même sur la date de livraison des travaux. L’offre est réalisée au terme de plusieurs réunions de travail avec le client. Cette offre peut intégrer des tâches aussi diverses que la recherche du terrain, des relevés complexes de bâtiments existants, des études architecturales. C’est ACE BTP qui fait ensuite réaliser les tavaux par ses sous-traitants. C’est aussi l’entreprise nogentaise qui vérifie la conformité des études, des travaux etc. Le client qui n’a pas l’habitude de gérer des projets de cette nature s’en trouve rasséréné.

3361 444 euros

résultat de 30 315 euros

48 salariés