moulin-fleuristerie_06Dix-neuf ans après l’ouverture du Moulin de la Fleuristerie au public, plus de 110 000 visiteurs ont pu se rendre à Orges pour découvrir un site devenu unique en France. Moulin précurseur ? (JHM du 20 septembre 2016).

Ouvrir les ateliers du Moulin de la Fleuristerie au public a été un formidable levier de développement, non seulement en termes de communication (au Japon, en Autriche, plus de 90 minutes de reportages télévisuels, radios, magazines et journaux) mais aussi de marché. «Je me souviens de l’appel d’un brodeur de la Haute Couture qui, suite à un reportage dans la presse, nous avait contactés pour réaliser une commande très spéciale qui aboutit dans le défilé de mode de la maison Canel en 2001» explique Emmanuel Geoffroy.

moulin_fleuristerie-5

Aujourd’hui, le Moulin de la Fleuristerie continue son développement touristique et intensifie ses investissements. Après avoir rénové en 2006, les anciennes halles à charbon pour accueillir les manifestations familiales, professionnelles et de diffusions culturelles, les travaux d’accessibilités ont été engagés pour l’amélioration de l’accueil et proposer des espaces polyvalents supplémentaires aux activités d’accueil. Gîtes et chambres d’hôtes sont également disponibles avec une offre qui augmente dans le village même et les alentours. 50 % des clients en hébergement sont des étrangers.

Le futur parc national est une opportunité à ne pas manquer. Orges étant le premier village situé dans le futur parc par la sortie d’autoroute venant de Paris, l’ambition est de créer un camp de base pour les futurs randonneurs et un relais pour les randonneurs pèlerins de la Via-Francigena.

En 2017, le Moulin de la Fleuristerie fêtera les 20 ans d’ouverture de ses ateliers au public. Cela se fête. Le moulin s’y prépare…