Mis quelque peu entre parenthèses le temps de la campagne électorale pour l’élection présidentielle, le dossier des sables de fonderies ressurgit au premier rang des préoccupations de la Haute-Marne. (JHM du 13 juin 2017)Édouard Philippe, le Premier ministre, a été fort opportunément saisi de l’affaire lors de son passage éclair à Saint-Dizier mercredi dernier.

Depuis, les fondeurs haut-marnais ont publié dans le journal économique Les Echos daté d’hier lundi une lettre ouverte au Premier ministre. Les auteurs de la missive titrent ainsi leur texte : «Cinq fonderies haut-marnaises abandonnées au pays de Kafka». Le décor historique, industriel, social est d’abord planté est d’abord planté. Est ensuite évoqué le dossier proprement dit. La conclusion dit : «Soutenir l’entreprise, assurer l’emploi, c’est d’abord veiller à un contexte juridique cohérent. Qui s’en saisit ? À cette heure, nulle réponse… […] Monsieur le Premier ministre, la région oubliée de Haute-Marne peut-elle compter sur votre arbitrage pour sauver son industrie ?

Lettre ouverte Les Echos

Love
Haha
Wow
Sad
Angry
  • WordPress
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Loading Facebook Comments ...