Cap2Call a inauguré lundi 23 octobre 2017 à Chaumont l’extension de ses locaux. Les invités, élus et partenaires, ont pu rencontrer la jeune et féminine équipe de cadres qui entoure désormais Anthony Cardot, puis visiter le centre de relation clients créé en 2009 et désormais nettement agrandi. (JHM du 31 octobre 2017). En passant de 110 à 144 positions de travail, Cap2Call se dote des moyens de séduire de nouveaux clients et répond à de nouveaux appels d’offres. Le nouveau local de 60 positions de travail fut d’abord le résultat d’une opportunité ; Engie, le seul client de l’entreprise, proposait un marché qui nécessitait davantage d’espace et de collaborateurs. C’est dans ce dessein que le projet fut lancé. Mais chacun connaît les risques du mono clientélisme. La stratégie de Cap2Call vise clairement à s’en départir. Un deuxième client est plus que pressenti et la nouvelle configuration de l’entreprise (+ 50 collaborateurs) permettra d’y faire face. L’époque est révolue où Cap2Call souffrait en Haute-Marne d’un déficit d’image. Christine Guillemy l’a rappelé : « Il y a de belles entreprises sur notre territoire ; il faut que les Haut-Marnais y croient aussi » a expliqué le maire en félicitant avec insistance la direction de Pole Emploi pour l’excellence de son partenariat avec la société. Anthony Cardot, le jeune directeur, a plus que pris ses marques dans ses fonctions managériales. Puisque l’on évoquait le nombre de clients, il a expliqué que pour lui, l’entreprise en avait trois à satisfaire : Engie (seul pour l’instant dans ce registre), l’actionnaire ET les collaborateurs. Désormais, pour eux, on parle de « mieux être au travail ». De fait, l’un des enjeux majeurs de Cap2Call est la RH. Le turnover décroît nettement, mais il faudra toujours a minima remplacer les partants. Pour fidéliser ses collaborateurs, l’entreprise multiplie les projets et les partenariats (volley, hand, football américain). Bien sûr, si chacun se félicitait lors de l’inauguration de l’agrandissement de l’entreprise, de son activité, de ses projets et surtout de l’emploi ainsi généré, Emmanuel Jacob, le directeur de Pôle Emploi citait aussi dans son propos inspiré, en se fondant sur le réel « les témoignages des salariés actuels » sur leur vécu dans l’entreprise. La sérénité aussi gagne du terrain et ce n’est pas la moindre réussite d’Anthony Cardot et Chloé Husson, sa responsable RH.

Love
Haha
Wow
Sad
Angry
  • WordPress
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Loading Facebook Comments ...