La filière bois va parfois se nicher là où on ne l’attend pas ! Qui connaît la merranderie de Froncles ? L’entreprise, BPF-Bois, produit des merrains. Il s’agit de morceaux nobles de chêne, rectangulaire, utilisés pour la fabrication des barriques et autres fûts utilisés pour l’élevage des grands vins et de certains alcools.(JHM du 28 novembre 2017).

Il se trouve que la Haute-Marne, territoire vert s’il en est, compte parmi les départements les plus riches en grumes de chêne. Si nous, nous ne savons trop qu’en faire, d’autres régions, d’autres pays, plus viticoles, savent depuis longtemps qu’il faut de bons tonneaux (en chêne donc…) pour faire de bons vins. Car le chêne – et notamment le chêne haut-marnais, possède des qualités organoleptiques très recherchées pour l’élevage des vins.
Un exploitant forestier, Mathieu Ferrero, et deux professionnels des bois œnologiques, François Parthon de Von et Xavier Baron (photo ci-contre), se sont donc associés pour créer à Froncles BPF Bois. L’entreprise achète les grumes, fend (et non pas scie) la partie basse du tronc ainsi sélectionnée, en fait des merrains. Ceux-ci maturent sur parc durant 24 mois puis partent afin d’être usinés chez un tonnelier pour former les fameuses barriques.
La production a réellement commencé en janvier dernier. L’entreprise compte quatre salariés.
Cette implantation en Haute-Marne est due d’abord à l’activité de l’ancienne agence CADev, qui a orienté les entrepreneurs vers la CCI-52. Confié aux mains expertes d’Hubert Luchier, sur le compte duquel les hommes de BPF-Bois ne tarissent pas d’éloges, le projet s’est trouvé un site à Froncles. L’investissement initial étant conséquent en machines neuves, le GIP a accompagné le dossier.