Delphine Descorne-Jeanny a créé à Chaumont, à l’automne 2020, Effi Science : un cabinet d’expertise en amélioration de la performance et management au service des entreprises.

Delphine Descorne-Jeanny est désormais consultante. L’emblématique présidente de Nogentech a créé sa société : Effi Science est née il y a quelques semaines. Déjà, les premiers clients, qui connaissent son efficience, ont signé.

Delphine Descorne-Jeanny vend aux entreprises une double expertise, en management et en amélioration de la performance.

Son parcours professionnel suffirait normalement à rassurer sur ses capacités à présider aux épousailles de l’efficacité et des sciences appliquées à l’univers de l’entreprise.

Delphine Descorne-Jeanny est haut-marnaise d’origine. Maths sup, maths spé, école d’ingénieurs réputée ; la petite Haut-Marnaise a réussi tout cela en étant boursière, bénéficiant d’un prêt d’honneur du Conseil général de l’époque. Elle a décidé de revenir en Haute-Marne justement pour cela. Un stage chez Landos précède des jobs de plus en plus gratifiants et responsabilisants chez Forgeavia, HME, DePuy, Greatbatch.

Elle a surtout longtemps occupé les missions d’une directrice du développement et de la performance industrielle chez Marle, le leader mondial de la prothèse de hanche. Donc, a priori, elle connaît les rouages d’une entreprise et se trouve plutôt à l’aise dans les travées d’une usine. La femme élégante aux yeux clairs et au regard perçant a toujours à portée de mains… des chaussures de sécurité.

Elle vend son expertise aux entreprises de taille intermédiaires : celles qui ne peuvent pas se permettre de créer ex nihilo un CDI pour mener à bon terme un projet ambitieux mais limité dans le temps. Un déménagement, un changement structurel, un virage stratégique, un investissement conséquent, toutes situations qui méritent d’être abordées avec rigueur, avec méthode.

C’est dans ce dessein que Delphine Descorne-Jeanny a été certifiée “Black Belt 6 SIGMA” ce qui parle à l’oreille des décideurs. Delphine arrive donc chez ses hôtes non seulement avec une carte de visite bien remplie, mais surtout avec une méthode basée sur des modèles mathématiques : elle définit, elle mesure, elle analyse, elle innove et finalement elle contrôle. Ses missions, toujours spécifiques, peuvent durer de quelques semaines à quelques mois. Mais toujours, elle exprimera pour elle l’absolue nécessité d’être sur le terrain, de côtoyer pour les comprendre les hommes et leurs outils, in situ.

En créant son entreprise, épisode finalement en parfaite cohérence avec ce qu’elle est et son parcours, Delphine Descorne-Jeanny acquiert le droit de rester présidente de Nogentech. De cela, tous les adhérents du cluster industriel lui savent infiniment gré.